Espaces de recherche
École Supérieure d’Art de Lorraine METZ


EXTRA—TEXTE

du texte et du livre





Le séminaire Extra—Texte de l’École Supérieure d’Art de Lorraine est à l’origine de cette plateforme numérique, véritable laboratoire de recherche réunissant artistes, graphistes, historiens du livre et écrivains autour d’une problématique commune, les usages artistiques et graphiques du «paratexte».

Le paratexte, tel que défini par Gérard Genette dans Seuils, est l’ensemble des éléments (titre, nom d’auteur, préfaces, épigraphes, notes de bas de page, etc.) «par quoi un texte se fait livre et se propose comme tel à ses lecteurs, et plus généralement au public». Si l’étude du paratexte convoque la sémiologie et la sociologie du livre, sa description révèle la permanence des modèles poétiques traditionnels, entre notamment, métaphores architecturales du livre et métaphores textiles du texte : Genette parle ainsi tour à tour de «seuils» et de «franges». La modernité a transformé ces modèles. On peut dire que l’art des années 1960-1970, avec son intérêt pour les formes administratives et les logiques médiatiques, relève en partie d’un tropisme «paratextuel», postlittéraire. Depuis, la révolution numérique a multiplié les dispositifs de publication, et avec eux les zones hors-texte et hors-livre.

L séminaire Extra—Texte trouve là des objets et des problèmes stimulants à la fois la réflexion critique et l’expérimentation plastique. L’utopie du livre peut être vécu, mais le regard peut encore se porter sur les marges mouvantes, les «hétérotopies». Nous pensons qu’une idée hétérotopique du livre, une idée du livre comme «contre-espace», se loge dans les contre-espaces du livre.